Commerce international (mondial) : définition, avantages, critiques (2024)

Si vous pouvez entrer dans un supermarché et trouver des bananes du Costa Rica, du café brésilien et une bouteille de vin sud-africain, vous ressentez les impacts du commerce international.

Le commerce international est l'achat et la vente de biens et de services par des entreprises de différents pays. Les biens de consommation, les matières premières, les aliments et les machines sont tous achetés et vendus sur le marché international.

Le commerce international permet aux pays d’élargir leurs marchés et d’accéder à des biens et services qui, autrement, n’auraient peut-être pas été disponibles au niveau national. Grâce au commerce international, le marché est plus compétitif. Cela se traduit finalement par des prix plus compétitifs et permet au consommateur de bénéficier d’un produit moins cher. Certains pays s'engagent danstraitement nationaldes marchandises importées, en les traitant de la même manière que les mêmes produits fabriqués dans le pays.

Points clés à retenir

  • Le commerce mondial donne aux consommateurs et aux pays la possibilité d’être exposés à des biens et services qui ne sont pas disponibles dans leur propre pays, ou qui sont plus chers au niveau national.
  • L’importance du commerce international a été reconnue très tôt par des économistes politiques tels qu’Adam Smith et David Ricardo.
  • Pourtant, certains affirment que le commerce international peut en réalité être néfaste pour les petit* pays, les désavantageant davantage sur la scène mondiale.

Comprendre le commerce international

Le commerce international a joué un rôle clé dans l’essor de l’économie mondiale. Dans leéconomie mondiale, l’offre et la demande – et donc les prix – ont tous deux un impact et sont influencés par les événements mondiaux.

Un changement politique en Asie, par exemple, pourrait entraîner une augmentation du coût du travail. Cela pourrait augmenter les coûts de fabrication d’une entreprise américaine de baskets basée en Malaisie, ce qui entraînerait alors une augmentation du prix facturé pour une paire de baskets qu’un consommateur américain pourrait acheter dans son centre commercial local.

Importations et exportations

UNproduit vendu sur le marché mondials'appelle unexporter, et un produit acheté sur le marché mondial est unimporter. Les importations et les exportations sont comptabilisées danscompte courantsection de la balance des paiements d’un pays.

Le commerce mondial permet aux pays riches d'utiliser leurs ressources, par exemple la main-d'œuvre, la technologie ou la technologie.capital-plus efficacement. Différents pays sont dotés de différents actifs et ressources naturelles : terre, travail, capital, technologie, etc.

Cela permet à certains pays de produire le même bien de manière plus efficace ; autrement dit, plus rapidement et à moindre coût. Par conséquent, ils peuvent le vendre à moindre coût que dans d’autres pays. Si un pays ne peut pas produire efficacement un article, il peut l’obtenir en faisant du commerce avec un autre pays qui le peut. C'est ce qu'on appellespécialisationdans le commerce international.

Avantage comparatif

Par exemple, l'Angleterre et le Portugal ont été historiquement utilisés, dès l'époque d'Adam Smith.La richesse des nations,pour illustrer comment deux pays peuvent bénéficier mutuellement en se spécialisant et en commercialisant selon leurs propres avantages comparatifs.Dans de tels exemples, le Portugal possède de nombreux vignobles et peut produire du vin à faible coût, tandis que l'Angleterre est en mesure de fabriquer du tissu à moindre coût étant donné que ses pâturages regorgent de moutons.

Selon la théorie deavantage comparatif, chaque pays finirait par reconnaître ces faits et cesserait de tenter de fabriquer le produit le plus coûteux à produire au niveau national au profit du commerce. En effet, avec le temps, l’Angleterre cesserait probablement de produire du vin et le Portugal cesserait de fabriquer du tissu. Les deux pays se rendraient compte qu’il était dans leur intérêt de réorienter leurs efforts vers la production de ce dans quoi ils étaient relativement meilleurs au niveau national et, au contraire, de commercer entre eux afin d’acquérir l’autre.

Ces deux pays ont réalisé qu’ils pouvaient produire davantage en se concentrant sur les produits pour lesquels ils disposent d’un avantage comparatif. Dans un tel cas, les Portugais commenceraient à produire uniquement du vin et les Anglais uniquement du coton.

Chaque pays peut désormais créer une production spécialisée de 20 unités par an et échanger des proportions égales des deux produits. Ainsi, chaque pays a désormais accès aux deux produits à moindre coût. On voit alors que pour les deux pays, lecoût d'opportunitéla production des deux produits est supérieure au coût de la spécialisation.

L’avantage comparatif peut contraster avecavantage Absolut. L'avantage absolu ne conduit à des gains sans ambiguïté issus de la spécialisation et du commerce que dans les cas où chaque producteur a un avantage absolu dans la production d'un bien.

Si un producteur ne disposait d’aucun avantage absolu, il n’exporterait jamais rien. Mais nous constatons que les pays sans avantage absolu clair profitent du commerce parce qu’ils ont un avantage comparatif.

Selon la théorie du commerce international, même si un pays possède un avantage absolu sur un autre, il peut quand même bénéficier de la spécialisation.

Origines de l’avantage comparatif

La théorie de l'avantage comparatif a été attribuée à l'économiste politique anglaisDavid Ricardo.L'avantage comparatif est discuté dans le livre de RicardoSur les principes de l'économie politique et de la fiscalité, publié en 1817, bien qu'il ait été suggéré que le mentor de Ricardo, James Mill, soit probablement à l'origine de l'analyse et l'ait glissée en catimini dans le livre de Ricardo.

L’avantage comparatif, comme nous l’avons montré ci-dessus, a montré comment l’Angleterre et le Portugal bénéficient tous deux de la spécialisation et du commerce en fonction de leurs avantages comparatifs. Dans ce cas, le Portugal était capable de produire du vin à faible coût, tandis que l’Angleterre était capable de fabriquer du tissu à moindre coût. Ricardo a prédit que chaque pays finirait par reconnaître ces faits et cesserait de tenter de fabriquer un produit plus coûteux à générer.

Un exemple plus contemporain d’avantage comparatif est celui de la Chine sur les États-Unis sous la forme d’une main-d’œuvre bon marché. Pendant une grande partie du XXe siècle, les travailleurs chinois ont produit des biens de consommation simples à un coût d’opportunité bien inférieur.

L’avantage comparatif des États-Unis réside dans une main-d’œuvre spécialisée et à forte intensité de capital. Les travailleurs américains produisent des biens sophistiqués ou des opportunités d’investissem*nt à des coûts d’opportunité inférieurs. La spécialisation et le commerce dans ce sens profitent à chaque pays. Il convient toutefois de noter que les fabricants chinois sont désormais en mesure de produire des biens qui couvrent tous les niveaux de la chaîne de valeur, y compris des produits de haute qualité et plus coûteux.

La théorie de l’avantage comparatif aide à expliquer pourquoiprotectionnismea toujours été un échec. Si un pays se retire d’un accord commercial international ou si un gouvernement impose des droits de douane, cela peut produire un bénéfice local immédiat sous la forme de nouveaux emplois ; cependant, il s’agit rarement d’une solution à long terme à un problème commercial.

À terme, ce pays deviendra désavantagé par rapport à ses voisins : des pays qui étaient déjà mieux à même de produire ces articles à un coût d’opportunité inférieur.

Le déficit commercial international des États-Unis en septembre 2023 était de 61,5 milliards de dollars, ce qui signifie que les importations dépassent les exportations.

Critiques de l’avantage comparatif

Pourquoi le monde n’ouvre-t-il pas les échanges commerciaux entre les pays ? Quand le libre-échange existe, pourquoi certains pays restent-ils pauvres aux dépens des autres ? Il existe de nombreuses raisons, mais la plus importante est celle que les économistes appellentla recherche de rente. La recherche de rente se produit lorsqu’un groupe s’organise et fait pression sur le gouvernement pour protéger ses intérêts.

Supposons, par exemple, que les producteurs de chaussures américains comprennent et acceptent l’argument du libre-échange, mais savent également que des chaussures étrangères moins chères auraient un impact négatif sur leurs intérêts étroits. Même si les ouvriers seraient plus productifs en passant de la fabrication de chaussures à la fabrication d’ordinateurs, personne dans l’industrie de la chaussure ne veut perdre son emploi ou voir ses bénéfices diminuer à court terme.

Ce désir pourrait conduire les cordonniers à faire pression pour obtenir des allègements fiscaux spéciaux pour leurs produits ou des droits supplémentaires (voire même des interdictions pures) sur les chaussures étrangères. Les appels à sauver les emplois américains et à préserver un savoir-faire traditionnel américain abondent – ​​même si, à long terme, les travailleurs américains seraient relativement moins productifs et les consommateurs américains relativement plus pauvres en raison de telles tactiques protectionnistes.

Autres avantages possibles du trading à l’échelle mondiale

Le commerce international entraîne non seulement une efficacité accrue, mais permet également aux pays de participer à une économie mondiale, favorisant ainsi les opportunités pourl'investissem*nt étranger direct(IDE). En théorie, les économies peuvent ainsi croître plus efficacement et devenir plus facilement des acteurs économiques compétitifs.

Pour le gouvernement d’accueil, l’IDE ​​est un moyen par lequelles devises et l'expertise étrangères peuvent entrer dans le pays. Cela augmente les niveaux d’emploi et conduit, en théorie, à une croissance duproduit intérieur brut(PIB). Pour l’investisseur, l’IDE ​​permet l’expansion et la croissance de l’entreprise, ce qui se traduit par des revenus plus élevés.

Libre-échange contre protectionnisme

Comme pour toutes les théories, il existe des points de vue opposés. Le commerce international a deux points de vue contrastés concernant le niveau de contrôle exercé sur le commerce entre les pays.

Libre échange

Le libre-échange est la plus simple des deux théories. Cette approche est aussi parfois appeléelaissez-faireéconomie. Avec une approche de laissez-faire, il n’y a aucune restriction au commerce. L'idée principale est quel'offre et la demandeDes facteurs agissant à l’échelle mondiale garantiront que la production se déroule efficacement. Par conséquent, rien ne doit être fait pour protéger ou promouvoir le commerce et la croissance, car les forces du marché le feront automatiquement.

Protectionnisme

Le protectionnisme considère que la réglementation du commerce international est importante pour garantir le bon fonctionnement des marchés. Les partisans de cette théorie estiment que les inefficacités du marché peuvent entraver les avantages du commerce international et visent à guider le marché en conséquence.

Le protectionnisme existe sous de nombreuses formes différentes, mais les plus courantes sonttarifs,subventions, etquotas. Ces stratégies tentent de corriger toute inefficacité du marché international.

À mesure que le commerce international ouvre la voie à la spécialisation et donc à une utilisation plus efficace des ressources, il a le potentiel de maximiser la capacité d'un pays à produire et à acquérir des biens. Les opposants au libre-échange mondial soutiennent cependant que le commerce international laisse toujours place à des inefficacités qui compromettent les pays en développement. Ce qui est certain, c’est que l’économie mondiale est en constante évolution. Ainsi, à mesure qu’il se développe, ses participants doivent également évoluer.

Quels sont les avantages du commerce international pour une entreprise ?

Les avantages du commerce international pour une entreprise sont une clientèle potentielle plus large, ce qui signifie plus de bénéfices et de revenus, éventuellement moins de concurrence sur un marché étranger auquel il n'a pas encore accès, une diversification et des avantages possibles grâce aux taux de change.

Qu’est-ce qui crée le besoin d’un commerce international ?

Le commerce international découle des différences dans certaines zones de chaque nation. En règle générale, les différences en matière de technologie, d’éducation, de demande, de politiques gouvernementales, de législation du travail, de ressources naturelles, de salaires et d’opportunités de financement stimulent le commerce international.

Quels sont les obstacles courants au commerce international ?

Les obstacles au commerce international sont des politiques que les gouvernements mettent en œuvre pour empêcher le commerce international et protéger les marchés nationaux. Il s'agit notamment des subventions, des tarifs douaniers, des quotas, des licences d'importation et d'exportation et de la normalisation.

L'essentiel

Les économies mondiales sont devenues plus étroitement liées à cause de la mondialisation et le commerce international constitue une part importante de la plupart des économies. Il offre aux consommateurs une variété d’options et accroît la concurrence, de sorte que les entreprises doivent produire des biens rentables et de haute qualité, au bénéfice de ces consommateurs.

Les pays bénéficient également du commerce international, en se concentrant sur la production des biens pour lesquels ils disposent d’un avantage comparatif. Bien que certains pays limitent le commerce international par le biais de tarifs douaniers et de quotas pour protéger les entreprises nationales, il a été démontré que le commerce international profite aux économies dans leur ensemble.

Commerce international (mondial) : définition, avantages, critiques (2024)

References

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Lilliana Bartoletti

Last Updated:

Views: 6168

Rating: 4.2 / 5 (53 voted)

Reviews: 92% of readers found this page helpful

Author information

Name: Lilliana Bartoletti

Birthday: 1999-11-18

Address: 58866 Tricia Spurs, North Melvinberg, HI 91346-3774

Phone: +50616620367928

Job: Real-Estate Liaison

Hobby: Graffiti, Astronomy, Handball, Magic, Origami, Fashion, Foreign language learning

Introduction: My name is Lilliana Bartoletti, I am a adventurous, pleasant, shiny, beautiful, handsome, zealous, tasty person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.